• La nouvelle vie de Diam’s : Dieu à la place de la gloire

    by  • 2 octobre 2012 • Découverte • 0 Comments

     

    On l’appelait Diam’s, elle était rappeuse. Elle portait la voix de la gent féminine, une voix qui exprimait la colère. Elle utilisait le rap pour faire passer son message, ses indignations.

    Elle a reçu toutes les distinctions qu’un musicien de sa France rêve d’obtenir un jour. Distinction en tant que : artiste française, artiste féminine, mais aussi en tant qu’artiste francophone.
    Des distinctions accompagnées de nominations : par ses vidéo clips, chansons, textes, etc.
     Donc, elle a connue toutes les gloires qu’apporte le statut de star à une personne. Elle avait des millions de fan’s à travers le monde et a vendu des millions d’albums. Diam’s que la dépression a failli emporter, a préféré Dieu à la place de la gloire.

    Oui, cette gloire pleine d’anxiété octroyée ici sur Terre par notre Créateur.

    De parents catholiques, c’est cette femme qui, en 2009 a été photographiée lorsqu’elle sortait d’une mosquée toute voilée. Des photos qui avaient fait couler beaucoup d’encre.
    Après des années d’absence dans l’espace médiatique, Mélanie Georgiades, ex Diam’s, vient de sortir un livre autobiographique où elle revient sur comment elle s’est convertie à Islam. Une occasion de répondre à tous ces gens qui parlaient sur son dos, lorsque ses photos ont été publiées dans la presse, afin que les admirateurs puissent comprendre la nouvelle vie de leur star.
    Selon certains, elle n’acceptait pas d’accorder des interviews aux hommes. Mais elle vient d’en faire une en exclusivité sur la grande chaîne TF1. On découvre une vraie femme, une musulmane voilée. Une femme loin de ses habillements de garçon manqué.
    L’Islam lui a beaucoup apporté. Ainsi elle précise qu’elle n’a plus le temps d’avoir en elle la méchanceté et la haine, « j’ai tellement gagné en paix et en sérénité … » et que l’Islam a guéri son cœur qui jadis était rempli de colère.

    PNG - 78.5 ko

    « Je sais ce que je fais sur Terre « 

    Rappeuse, elle a connu la vraie vie de star avec tout le confort matériel qui va avec. Mais totalement égarée, elle pleurait à chaque fois comme un bébé. Elle avait du mal à gérer le silence, la solitude et l’angoisse qui l’accompagnaient toujours. Cela prouve qu’il y avait quelque chose qui lui manquait. Et cette chose, c’était évidemment la spiritualité. Ce mot qui donne paix intérieur, sérénité, maitrise de soi. Cette femme en avait besoin. Elle précise « Les musulmans autour de moi, leur spiritualité, je la voyais. »
    A noter aussi, des mots que tous les détracteurs de l’Islam devraient une fois de plus entendre sont ceux de cette femme qui après des années de perdition devient toute dévouée grâce à un petit mot qui est la prière (vous comprendrez comment sur la vidéo) et précisément après une lecture du Coran :
     » J’ai découvert une religion de sagesse, de non-violence, de paix, de partage, de bonté .C’est la religion de Jésus, de Moïse, d’Abraham, de Salomon, de tous les prophètes. »

     Voir la vidéo de l’interview sur TF1

     

     

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.